40 ans – 40 réserves naturelles – Gellebierg / Wakelterbierg

Le Gëllebierg est la continuation, le long de la Donvenerbaach, du Pällembierg. Il s’agit d’une réserve récente de la Fondation.

Les vallées affluentes à la Moselle présentent souvent des versants très raides, mais bien ensoleillés, qui ont été aménagés en terrasses pour faciliter la culture de la vigne. Des kilomètres de murs en pierres sèches ont été construits à cette fin. Ce patrimoine est aujourd’hui partiellement enfoui sous un couvert de broussailles et d’arbres, suite à l’abandon des vignobles.

Le Gëllebierg est la continuation, le long de la Donvenerbaach, du Pällembierg. Il s’agit d’une réserve récente de la Fondation, qui a été agrandie au cours du projet LIFE Orchis, projet qui vise la restauration des pelouses sèches.

Le long de la Moselle, le morcellement parcellaire est très prononcé. Une multitude de propriétaires, presque tous issus d’anciennes familles vigneronnes, ont été contactés, pour l’acquisition de petites parcelles. La majorité des propriétaires était enchantée à l’idée de rouvrir les anciennes terrasses, qui étaient encore cultivées pendant les années 1980. Les derniers vignerons avaient à l’époque refusé un remembrement viticole, qui dans d’autres parties de la Moselle a souvent été désastreux pour la biodiversité. Ce refus a signé la fin de ce site viticole, car difficile à cultiver et sujet au gel tardif.

En automne 2020, un grand chantier de débroussaillage a permis de restaurer un site, d’une importance particulière pour les espèces thermophiles. Comme tous les sites gérés par le projet LIFE Orchis, le défrichage s’accompagne de la maintenance d’un nombre important d’éléments structurants, comme des arbres isolés ou un certain nombre de buissons.

Text: Fondation Hëllef fir d’Natur
COPYRIGHT: Nordliicht.lu